La Communication a un rôle prépondérant à jouer dans la vie politique et sociale. L'ensemble des informations qui nous parviennent sont la nourriture de notre sens critique. Ou du moins devraient l'être. Alors aujourd'hui, un coup de gueule ! Des guerres se préparent... pas dans l'ombre, pas cachées. Sous nos yeux. Et la communication nous en livre les premières images. Mais sans commentaire. Sans historique. Comment la jeune génération peut-elle s'approprier, comprendre ces informations si à aucun moment on ne l'aide à les relier au réel. Les communicants, journalistes n'analysent pas. Ils jettent en pâture. Le conflit Israelo-Palestinien qui se profile a des racines anciennes. Ne montrer que de brèves images de quelques bombardements n'explique pas le risque. La tension entre la Syrie et la Turquie est dans le même cas. Sans l'explication du problème Kurde et des Arméniens, comment évaluer l'animosité existante depuis des générations... Communiquer n'est pas informer ! C'est aller au-delà. C'est analyser et expliquer.