ComLeBOOK & Technologies

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 6 janvier 2015

L'infobésité (overload) : ou en sommes-nous en 2015 ?

Déjà en ligne de mire depuis plusieurs années, l'infobésité est bien un nouveau fléau pour l'entreprise. A plusieurs titres. D'abord humains, puisqu'aujourd'hui plus de 85 % des cadres s'estiment à la limite du burn out d'information. Ensuite pour l'entreprise en terme de temps et donc de coût. En effet, l'infobésité dépossède l'entreprise d'un tiers du temps de travail effectif, donc de la productivité réelle de ses cadres. Ce n'est pas rien. Si on y ajoute que le cerveau des mêmes cadres ne peut emmagasiner toutes les informations, et que pour tenter de le faire, il prend du temps, de l'énergie, les études prouvent aussi que les cadres sont désormais beaucoup moins innovants. Et si ce n'était suffisant, vient se greffer un troisième souci : celui de la prise de décision. L'infobésité génère tant d'informations, que pour être sur de prendre la bonne au milieu de cette foule de renseignements disponibles, les cadres décisionnaires reportent la décision. Entre burn out, peur de ne pas avoir tout vu, lu, d'être déconnecté, le cadre devient une éponge à mail, textos, et autres tweets. Et quand une éponge est pleine, elle devient beaucoup, beaucoup moins efficace. Alors, 2015, année de l'essorage ?

Lire la suite...

mardi 11 novembre 2014

Si le French Bashing venait des... Français ?

C'est à la mode depuis des mois. Outre-atlantique, voire même moins loin, la France se fait tirer dessus à boulets rouges. Marianne, le journal, a d'ailleurs publié un excellent article sur le sujet, repris par Madiapart. Entre la mauvaise image de notre pays dûe à son système différent des anglo-saxons, à un capitalisme réel mais non assumé et toujours montré du doigt, à une tendance terroir très ancrée dans nos racines (ben oui, on a une histoire millénaire nous !), la pointe de jalousie de voir qu'on résiste encore et toujours à l'envahisseur, à notre sens inné du ronchonnement perpétuel, des grèves, et le caractère même de nos citoyens, la presse anglo-saxonne nous assassine avec acidité. Il y a une sorte de sdisme qui ne présente plus aucune bienveillance. Pas même d'humour. Une OPA médiatique pour dégouter tout investisseur de venir planter ses lingots chez nous.

Lire la suite...

lundi 16 décembre 2013

La France schizophrène : Le Projet Macron

Le projet de loi Macron met en lumière les failles du système démocratique de notre pays. Loin d'être une base de débat, il cristallise les craintes, les corporatismes des partisans du conservatisme à droite comme à gauche. Eh oui, une branche de la Gauche d'aujourd'hui se révèle totalement conservatrice, ce qui n'est pas forcément surprenant. Mais une partie de la Droite aussi. A bien y regarder, il s'agit d'un côté de s'arc-bouter sur des acquis qu'il faut défendre, parfois au prix de du développement économique et de l'autre, de rester sur des positions plus intégristes, quasi monarchistes. La vérité ne serait-elle pas entre les deux, à savoir ouvrir les yeux sur le monde économique dans lequel, que nous le souhaitions ou pas, est notre pays aujourd'hui ?

Lire la suite...